L'air du temps
 09.12.2019, 05:30

«Ich… quoi déjà?», l’Air du temps de Raphaèle Tschoumy

chargement
«Ich… quoi déjà?», l’Air du temps de Raphaèle Tschoumy

Chronique Pas facile de faire ses premiers pas au Conseil des Etats. N’est-ce pas Céline Vara?

Plouf! Entre deux cours d’allemand, la Verte neuchâteloise Céline Vara a plongé dans la réalité bernoise dès ses premiers pas dans la salle du Conseil des Etats lundi passé. Pour sa prestation de serment, elle a choisi de «promettre» plutôt que de «jurer». En français, les phrases sont les suivantes: «Je jure devant Dieu tout-puissant d’observer la Constitution et les lois et de remplir en conscience les devoirs de ma charge». Ou: «Je promets d’observer la Constitution et les lois et de remplir en conscience les devoirs de ma charge».

Pour ne pas répéter ces phrases plusieurs fois, le Biennois Hans Stöckli, nouveau président, a d’abord appelé les «jureurs», puis les «prometteurs», le tout en allemand évidemment. Ni une, ni deux. Sous le coup de l’émotion et de la réjouissance, Céline Vara se trompe et ne fait pas la différence entre «Ich schwöre vor Gott…» et «Ich gelobe», relate la NZZ.

Dès qu’elle a entendu «Ich quelque chose» elle s’est sentie appelée. Et elle a bondi au centre de la salle, pour officialiser son élection. Mal lui en a pris, ce n’était pas son groupe. A la demande de l’un de ses nouveaux collègues, c’est avec le sourire d’une enfant qui vient de faire une bêtise qu’elle rejoint son siège.

En conclusion, il me vient en tête cette phrase de Johnny Hallyday, grand philosophe devant l’éternel: «Soigne ton entrée et ta sortie. Au milieu, on sait que tu chantes!». Pas facile d’être une nouvelle star de la politique suisse et de penser à tout en deux langues. Heureusement, Céline Vara a encore un peu de temps devant elle pour prendre ses marques.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Chronique«Cynisme et pragmatisme», l’air du temps de Sylvie Balmer«Cynisme et pragmatisme», l’air du temps de Sylvie Balmer

Chronique«A chacun son troll», l’air du temps de Julián Cerviño«A chacun son troll», l’air du temps de Julián Cerviño

Chronique«Usine qua non», l’air du temps de Luc-Olivier Erard«Usine qua non», l’air du temps de Luc-Olivier Erard

Usine qua non

Comment les innovations qui ne sont pas nécessaires deviennent des addictions incurables. Découvrez la chronique «Air...

  17.01.2020 05:30  L'air du temps

Chronique«Le bruit et l’odeur», l’air du temps d’Anouchka Wittwer«Le bruit et l’odeur», l’air du temps d’Anouchka Wittwer

Chronique"Pas dans son assiette", l'air du temps de Virginie Giroud"Pas dans son assiette", l'air du temps de Virginie Giroud

Top