Dans nos archives
 08.12.2019, 10:00

En 2007, le premier non de Peseux à une fusion

chargement
Les citoyens et citoyennes de Peseux ont tué la proposition de fusion avec Corcelles-Cormondrèche, sous le nom de La Côte, dans l’urne, à près de trois contre deux.

Rétrospective Petits ou grands, des événements ont marqué la région, la Suisse, le monde. Nous les remettons au goût du jour grâce à nos archives. Ce dimanche, nous revenons sur le refus de Peseux de fusionner avec Corcelles-Cormondrèche en décembre 2007.

«La commune de La Côte ne verra pas le jour. Les citoyens et citoyennes de Peseux ont tué la proposition dans l’urne, à près de trois contre deux. Les oui – mathématiquement majoritaires – l’ont emporté à peu près dans les mêmes proportions à Corcelles-Cormondrèche», relève la presse quotidienne neuchâteloise du lundi 10 décembre 2007.

En savoir plus: Les archives de nos journaux

«Globalement, une majorité de citoyens des deux communes ont donc accepté la fusion (2039 oui, 1946 non). Mais tout mariage nécessitant deux oui, celle-ci est enterrée», relèvent «L’Express» et «L’Impartial».

«Nous avions tout pour fusionner. Si cela n’a pas marché pour La Côte, je me demande où ça pourra marcher!» A la remarque désabusée de Patrice Neuenschwander, président de l’exécutif de Peseux, fait écho celle de Jean Studer, ministre de tutelle des communes: «Ce projet avait beaucoup pour lui, notamment les avantages financiers qu’il induisait.» Le conseiller d’Etat ne peut donc masquer une certaine déception, «pas totalement inattendue, compte tenu du tour qu’avait pris la campagne, qui était devenue très émotionnelle».

Le 5 juin 2016, les citoyens des deux communes sont de nouveau appelés aux urnes. Ils doivent se prononcer sur une fusion plus large avec Neuchâtel et Valangin. Peseux refuse une nouvelle fois. Le vote est cependant cassé par le Tribunal fédéral en mai 2018.

Les Subiéreux retournent donc aux urnes le 25 novembre de cette même année. Le oui, cette fois, l’emporte largement. La votation est validée par le Tribunal fédéral en novembre dernier, après de nouveaux recours. Le nouveau Neuchâtel naîtra le 1er janvier 2021.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

RétrospectiveEn 2000, Federer devient numéro 1 du tennis suisseEn 2000, Federer devient numéro 1 du tennis suisse

RétrospectiveEn 2010, Haïti est dévasté par un séismeEn 2010, Haïti est dévasté par un séisme

RétrospectiveEn 1999, Elisabeth Baume-Schneider est élue à la tête du Parlement jurassienEn 1999, Elisabeth Baume-Schneider est élue à la tête du Parlement jurassien

RétrospectiveEn 2002, «Star Academy» pour le Conseil fédéralEn 2002, «Star Academy» pour le Conseil fédéral

TennisEn 2014, la Suisse célèbre les héros de la Coupe DavisEn 2014, la Suisse célèbre les héros de la Coupe Davis

Top