22.11.2019, 16:49

Assurance maladie: les médicaments ont coûté 7,6 milliards de francs en 2018, un record

chargement
Les dépenses pour les médicaments ont augmenté de 46% entre 2010 et 2018. (Illustration)

En hausse Les médicaments n’ont jamais coûté autant cher pour l’assurance de base, selon une étude d’Helsana publiée vendredi. Près de 120 millions de médicaments ont été distribués en 2018 à la charge de l’assurance obligatoire. En tête, le paracétamol.

Les coûts des médicaments pour l’assurance de base se sont envolés en 2018 à un niveau record de 7,6 milliards de francs. L’utilisation de biosimilaires pourrait dans ce contexte réduire la facture, a estimé l’assureur-maladie Helsana dans une étude.

L’augmentation des coûts des traitements a été constante ces dernières années, mais elle a récemment freiné son rythme de croissance. Alors que sur la période entre 2015 et 2016, la progression a été de 6,2% et de 6,5% en 2016/2017, la hausse des coûts a nettement ralenti à 0,8% entre 2017 et 2018, a indiqué Helsana vendredi dans son rapport annuel sur les médicaments.

Progression spectaculaire

La progression est cependant spectaculaire à plus longue échéance: les dépenses pour les médicaments se sont ainsi envolées de 46% entre 2010 et 2018.

Au total, ce sont 119,9 millions de médicaments (+5,1%) qui ont été distribués l’année dernière à la charge de l’assurance obligatoire à 6,5 millions de patients (+1,5%).

Qui sont les plus chers?

En 2018, les traitements les plus chers ont été les immunosuppresseurs avec des coûts de 1,12 milliard de francs, suivi par les anticancéreux (729,8 millions). Ces deux classes de médicament représentent près d’un quart des dépenses totales, alors qu’elles ne représentent que 1,5% des achats.

En troisième position arrivent les antiviraux avec 445,5 millions de francs, mais leurs coûts ont baissé de 15,8% entre 2015 et 2018.

Les produits totalisant les coûts les plus élevés ont été l’Humira du laboratoire américain Abbvie (près de 140 millions de francs), indiqué contre une dizaine de pathologies auto-immunes, l’anticoagulant Xarelto de l’allemand Bayer (près de 130 millions francs) et l’Eylea de Bayer également (120,4 millions francs) contre notamment la dégénérescence maculaire humide liée à l’âge.

Paracétamol le plus utilisé

Quelque 22 principes actifs ont été mis sur le marché l’année dernière, principalement des médicaments oncologiques et des immunosuppresseurs.

Les médicaments les plus utilisés ont été le paracétamol, qui représente 3,8% du total des ventes en 2018 pour des coûts cumulés de 55,9 millions de francs, les solutions d’électrolyte (2,7% de part pour 16,1 millions de francs), le pantoprazole contre l’ulcère gastrique (2,4% et 94,6 millions de francs) et l’anti-inflammatoire ibuprofène (2,3% à 32,5 millions de francs).

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EconomiesAssurance maladie: une majorité de Suisses juge que la qualité ne justifie pas des prix élevésAssurance maladie: une majorité de Suisses juge que la qualité ne justifie pas des prix élevés

Femmes enceintesAssurance maladie: vers des soins gratuits dès la première semaine de grossesse?Assurance maladie: vers des soins gratuits dès la première semaine de grossesse?

Coup durAssurance maladie: les Romands paieront les primes les plus chères de Suisse en 2020Assurance maladie: les Romands paieront les primes les plus chères de Suisse en 2020

A la haussePrimes maladie: comment faire pour changer d'assurance?Primes maladie: comment faire pour changer d'assurance?

SantéMaladie: plus d’1,2 million de Suisses pourraient réduire leurs primes de 40% ou plus en 2020Maladie: plus d’1,2 million de Suisses pourraient réduire leurs primes de 40% ou plus en 2020

Top