HC La Chaux-de-Fonds
 12.11.2017, 10:00  

Serge Pelletier a toujours "la passion d'entraîner"

Abonnés
chargement
Serge Pelletier est content de pouvoir diriger le HC La Chaux-de-Fonds et de pouvoir exercer à nouveau son métier.

 12.11.2017, 10:00   Serge Pelletier a toujours "la passion d'entraîner"

Interview - Serge Pelletier (51 ans) est donc devenu samedi le nouvel entraîneur du HCC. Le Canado-Suisse succède à Alex Reinhard (limogé dimanche dernier) et dirigera son premier entraînement à la tête des Abeilles ce lundi. Il coachera son premier match avec sa nouvelle équipe mercredi contre Langenthal (19h45 aux Mélèzes). Le club chaux-de-fonnier a parié sur lui pour redresser la situation lors de cette saison mal emmanchée et pour le prochain exercice. Le contrat liant «Monsieur Positif» au club des Mélèzes est, en effet, valable jusqu’à la fin du prochain exercice (2018-2019).

Après une carrière de hockeyeur dans son Québec natal (en Ligue juniors majeur et en championnat universitaire), Serge Pelletier est arrivé en Suisse en 1989 muni d’un diplôme de maître de sport. «Une connaissance m’avait contacté pour me demander de lui donner un coup de main au sein du Mouvement juniors de Lugano», raconte-t-il. «Depuis, je ne suis plus...

Après une carrière de hockeyeur dans son Québec natal (en Ligue juniors majeur et en championnat universitaire), Serge Pelletier est arrivé en Suisse en 1989 muni d’un diplôme de maître de sport. «Une connaissance m’avait contacté pour me demander de lui donner un coup de main au sein du Mouvement juniors de Lugano», raconte-t-il. «Depuis, je ne suis plus reparti de ce pays. J’ai même acquis le passeport suisse depuis 2005.» Sa carrière de coach l’a mené du Tessin à Fribourg, en passant par Zoug, toujours en LNA (devenue National League). Sans emploi depuis octobre 2015, suite à son licenciement à Ambri-Piotta, il va découvrir la deuxième division avec le HCC. Interview.

Serge Pelletier on vous devine satisfait de pouvoir exercer de nouveau votre métier, on se trompe?

Bien sûr que je suis content. Malgré toutes ces années d’activité, j’ai toujours la passion d’entraîner et de coacher. Pour moi, c’est une bonne chose pour moi de retrouver un emploi à La Chaux-de-Fonds.

Était-ce une condition pour vous de signer un contrat de «longue» durée?

Pas nécessairement. Mais vu l’intérêt et l’empressement que le HCC a démontré pour m’engager, c’est bien d’avoir pu signer une entente de ce type. Cela me permet d’entamer mon mandat sur une base stable.

La situation actuelle de l’équipe est difficile, comme allez-vous procéder pour l’améliorer?

Dans un premier temps, je vais faire connaissance des joueurs. Même si j’en connais déjà certains (réd: Burkhalter, Wolf et Forget), je veux me faire ma propre idée sur la valeur du contingent à ma disposition. Il s’agira ensuite de trouver le juste équilibre pour permettre à l’équipe de retrouver le chemin de la victoire. Il faudra vraisemblablement effectuer un gros travail mental auprès des joueurs qui doivent être dans le doute après avoir subi six défaites en sept matches. Ils doivent reprendre confiance et bien travailler en groupe.

Vous connaissez quelques joueurs dans cette équipe, dont le capitaine Loïc Burkhalter, est-ce un avantage?

Oui et non. Cela me permet de connaître certains caractères. Il faudra tout de même que j’en découvre d’autres. Concernant Loïc, il avait connu la meilleure saison de sa carrière sous mes ordres à Ambri-Piotta (réd: 50 points en 2003-2004). J’espère que notre nouvelle collaboration sera tout aussi fructueuse.

Serge Pelletier espère que Loïc Burkhalter aura de nouveau autant de succès sous ses ordres. Photo: SNP

Le fait de ne pas connaître cette catégorie représente-t-il un gros handicap, selon vous?

En LNA ou en LNB, les dimensions de la glace sont les mêmes que je sache. Dans mon cas, le plus important est, je le répète, de prendre le temps de bien connaître l’équipe. Je devrai ensuite me faire ma propre opinion sur les valeurs de cette Ligue.

Que connaissez-vous ou que vous a-t-on dit sur le HCC?

D’après ce que j’ai entendu et lu sur ce club, il possède une belle tradition et il a connu de beaux succès encore récemment. Cela me fait plaisir de diriger cette équipe et j’espère en avoir davantage en dirigeant mes nouveaux joueurs dès ce lundi.

Pas le premier Pelletier qui entraîne le HCC

Serge Pelletier n'est pas le premier Pelletier a entraîné le HCC. Gaston Pelletier l'a précédé entre 1966 et 1976. En tant qu'entraîneur et entraîneur-joueur, cet autre Québécois d'origine guida le club chaux-de-fonnier vers la gloire lors de sa période glorieuse marquée par ses six titres consécutifs de champion de Suisse entre 1968 et 1973. Son maillot (No 17) trône d'ailleurs au sommet de la patinoire des Mélèzes.

 

Gaston Pelletier (en rouge sur cette photo) avait mené le HCC au titre national à six reprises entre 1968 et 1973. Photos: archives SNP

 

Serge Pelletier connaît cette histoire et son illustre prédécesseur: "En effet, j’ai eu l’occasion de faire sa connaissance lorsque j’étais entraîneur à Fribourg (réd: où Gaston a aussi exercé après son départ de La Chaux-de-Fonds). Nous ne sommes pas de la même famille. Lui vient du sud de Montréal, moi du nord. Il me sera difficile d’avoir autant de succès que lui à La Chaux-de-Fonds." Personne n'a songé à lui demander d'en faire autant.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

SuccessionSerge Pelletier est le nouvel entraîneur du HCCSerge Pelletier est le nouvel entraîneur du HCC

Top