07.12.2017, 12:15  

Albinen, label Swiss Made, médecins français, suite de luxe... l'actu suisse vue du reste du monde

chargement
La Suisse attire les regards des médias internationaux.

 06.12.2017, 16:46   Albinen, label Swiss Made, médecins français, suite de luxe... l'actu suisse vue du reste du monde

Revue de presse Les médias internationaux se sont intéressés à la Suisse cette semaine. Au menu du jour, l'inévitable village valaisan d'Albinen, qui paie grassement les gens qui veulent s'y installer, mais aussi l'afflux massif de médecins français, les difficultés du "Swiss made" pour les horlogers ou la suite hôtelière à 80'000 francs la nuit.

Y'en n'a point comme nous! Les Suisses aiment parfois se regarder le nombril en pensant être une exception planétaire. Un îlot parfait au milieu d'un monde de brutes.

Eh bien chaque semaine, nous allons faire le tour des médias étrangers pour voir ce que nos voisins proches ou très lointains retiennent réellement de ce qui se passe dans ce tout petit bout de Terre. 

Le village qui paie pour vous attirer

Albinen. Minuscule village haut-valaisan, même pas 300 habitants au compteur, est devenu une star internationale en quelques jours. Après les médias valaisans, comme le Walliser Bote ou Le Nouvelliste en août dernier, la nouvelle rebondit fin novembre via l'Agence télégraphique suisse. Ensuite, c'est une véritable avalanche médiatique qui déferle sur ce petit coin de paradis. Même les médias américains s'y mettent, à l'instar d'USA Today, qui a notamment découvert que des demandes brésiliennes étaient parvenues sur la page Facebook de la commune.

 

Des montres pas si "Swiss made"

En achetant une montre portant le label suisse, le client s'attend à avoir un objet effectivement fabriqué en Suisse. Mais de nombreuses pièces, comme les verres en saphire, les boîtes ou les cadrans proviennent de Chine, de Thaïlande ou de l'Île Maurice, rapporte le site singapourien Todayonline. Jusqu'ici, pour obtenir le label "Swiss made", il fallait que le mécanisme soit au moins à 50% suisse. Les règles ont changé cette année. Il faut désormais que les 60% de la montre soient effectivement conçus chez nous. Conséquence, les coûts de production augmentent, alors que les prix, eux, stagnent. Ce qui pousse plusieurs manufacturiers horlogers à tout simplement abandonner le label.

 

Cher, le coup de ciseaux

BusinessInsider s'est amusé à comparer le coup d'une coupe de cheveux à Travers le monde. Sans surprise, les villes suisses arrivent en haut du classement. Pour les femmes, il faut débourser en moyenne 85 francs à Zurich, 83 francs à Genève. C'est moins qu'à Oslo (94 francs), mais nettement plus qu'à Pékin (5 francs 20) ou à Jakarta (4 francs 60). Chez les hommes, c'est toujours Oslo qui détient la palme, avec 77 francs. Zurich est plus raisonnable (50 francs). Si vous voyagez en Inde, passez chez le figaro. Il ne vous en coûtera que 5 francs 20 à New Dehli.

 

80'000 francs la nuit d'hôtel

Toujours dans la série "ma chère Suisse", le Daily Mail nous fait visiter la chambre d'hôtel la plus coûteuse du monde. Elle se trouve évidemment en Helvétie, à Genève plus particulièrement, dans l'hôtel Président Wilson. Pour 80'000 francs la nuit, vous aurez droit à une suite géante de 12 pièces sur près de 1700 m2. Rihanna, Bill Gates ou Richard Branson sont des habitués.

 

Les médecins français attirés par la Suisse

En Suisse, un médecin français peut voir son salaire tripler. Un argument qui, avec d'autres, comme les lourdeurs administratives ou les moyens à disposition, pousse de plus en plus de praticiens à franchir la frontière, analyse France Télévision. En tout, environ 2000 docteurs français sont désormais installés en Suisse, où 30% des médecins n'ont pas de passeport à croix blanche.

 

Artisans français pas les bienvenus

Si les médecins de l'Hexagone sont accueillis à bras ouverts, il n'en va visiblement pas de même des artisans alsaciens qui se plaignent sur France Bleu des barrières administratives qui se dressent devant eux quand ils veulent venir travailler en Suisse. Tout le matériel, numéros de série à l'appui, doit par exemple être déclaré à chaque passage en douane. Si les règles ne sont pas respectées, les professionnels récalcitrants risquent une amende pouvant s'élever à 5000 francs.


Top