23.10.2017, 00:01  

Hamilton gagne encore

Abonnés
chargement

 23.10.2017, 00:01   Hamilton gagne encore

Par ats

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté le Grand Prix des Etats-Unis à Austin, renforçant ainsi encore sa place de leader du championnat du monde de F1. Il a devancé Sebastian Vettel (Ferrari) et Kimi Raikkonen (Ferrari), qui a profité d’une pénalité de 5’’ infligée à Max Verstappen (Red Bull-TAG Heuer).

Hamilton possède désormais 66 points d’avance sur Vettel, alors qu’il n’en...

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté le Grand Prix des Etats-Unis à Austin, renforçant ainsi encore sa place de leader du championnat du monde de F1. Il a devancé Sebastian Vettel (Ferrari) et Kimi Raikkonen (Ferrari), qui a profité d’une pénalité de 5’’ infligée à Max Verstappen (Red Bull-TAG Heuer).

Hamilton possède désormais 66 points d’avance sur Vettel, alors qu’il n’en reste qu’un maximum de 75 à comptabiliser lors des trois ultimes courses. Son quatrième titre pourrait donc devenir réalité dès le GP du Mexique dimanche prochain.

Le pilote anglais s’est imposé pour la 62e fois de sa carrière, la 9e cette année. il avait déjà gagné au Texas en 2012, 2014, 2015 et 2016. Mercedes est par ailleurs assuré d’un quatrième titre mondial consécutif chez les constructeurs.

Vettel a pris la tête devant Hamilton au départ, mais le quadruple champion du monde allemand a dû céder le commandement à son rival dès le 6e tour. Le Britannique, qui avait effectué un tour en voiture de sport avec Usain Bolt avant la course a ensuite contrôlé la course

Hamilton a effectué un seul arrêt pour changer de gommes, alors que Vettel en a fait deux. Parti 16e sur la grille après une pénalité, Max Verstappen (Red Bull-TAG Heuer) a fait la remontée attendue.

Le jeune prodige néerlandais a cru pouvoir se hisser à la 3e place, éjectant Kimi Raikkonen (Ferrari) du podium dans le dernier tour. Mais sa joie a été de courte durée: il a écopé d’une pénalité de 5’’ pour avoir quitté la piste et obtenu un avantage lors de son dépassement, ce qui le rétrograde à la 4e place.

Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari) a terminé à la 15e et avant-dernière place. Son compatriote Pascal Wehrlein a été rapidement éliminé. ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top