30.10.2017, 00:01  

Les promesses des skieuses suisses au géant de Sölden

Abonnés
chargement
Sixième place de très bon augure pour Wendy Holdener.

 30.10.2017, 00:01   Les promesses des skieuses suisses au géant de Sölden

SKI ALPIN - Wendy Holdener s’est illustrée en terminant sixième. Course masculine annulée.

La Coupe du monde de ski alpin a connu un week-end de reprise contrasté puisque les bourrasques de vent ont eu raison du géant masculin d’hier. Contrasté, c’est également le sentiment général qui prédomine dans le clan helvétique féminin à l’issue de la première épreuve samedi. Si Wendy Holdener a réalisé la meilleure performance de sa carrière en géant,...

La Coupe du monde de ski alpin a connu un week-end de reprise contrasté puisque les bourrasques de vent ont eu raison du géant masculin d’hier. Contrasté, c’est également le sentiment général qui prédomine dans le clan helvétique féminin à l’issue de la première épreuve samedi. Si Wendy Holdener a réalisé la meilleure performance de sa carrière en géant, Lara Gut et Mélanie Meillard ont connu l’élimination. Toutefois, les deux skieuses ont démontré qu’elles skiaient vite et qu’elles devraient jouer les premiers rôles en géant cette saison.

Personne ne l’attendait aussi bien classée. En prenant la sixième place, Wendy Holdener a réussi son meilleur résultat en géant. La Schwytzoise était même la première surprise de sa performance de choix, d’autant plus que la championne du monde du combiné n’avait accroché que deux top 15 dans la discipline par le passé. «J’espérais aller un peu plus vite que les saisons précédentes, mais là c’est beaucoup mieux que ce que j’avais osé imaginer. J’avais déjà rêvé d’intégrer les dix, ce résultat va au-delà de mes espérances», confiait-elle en révélant avoir travaillé «qualitativement» en géant durant l’été. «Mes coaches m’ont répété que je devais faire de bien meilleurs résultats.»

Grâce à cette performance, Wendy Holdener est la première skieuse suisse à composter son billet pour les Jeux olympiques de PyeongChang.

Le retour positif

Alors qu’elle avait annoncé vouloir reprendre la compétition en décembre à Killington, Lara Gut était l’invitée surprise de ce premier géant de la saison et ce deux mois seulement après avoir remis les skis. La Tessinoise a toutefois été éliminée sur le premier tracé, mais a prouvé qu’elle était déjà en forme malgré une préparation estivale tronquée à la suite de sa rupture du ligament croisé du genou gauche subie en février dernier. «Je ne m’attendais pas du tout à prendre le départ ici à Sölden. Je ne voulais pas me mettre de pression. Mon objectif était de comprendre ce qui me manquait encore pour être totalement compétitive.»

Ses temps intermédiaires avant sa sortie de piste laissaient augurer que Lara Gut aurait été en mesure de se battre avec les sept premières du classement. «Je pensais que j’allais avoir plus de problème à retrouver le feeling. Au contraire, les sensations étaient bonnes même si j’étais souvent en Travers dans le mur. C’est tout à fait normal, je manque encore de rythme», analysait-elle en assurant qu’elle aura recouvré l’ensemble de ses capacités dans un mois aux Etats-Unis.

La Valaisanne Mélanie Meillard a tutoyé l’exploit l’espace d’une manche et demie. Brillante septième sur le tracé initial à quatre dixièmes du podium, la skieuse d’origine neuchâteloise, dont le meilleur résultat en géant reste une huitième place, est malheureusement sortie sur le second. «J’ai un sentiment mitigé, car je fais un excellent premier parcours. Je porte la responsabilité de mon élimination, même si J’ai eu un peu de malchance. Mais le point positif est de remarquer que je suis bel et bien rapide», concédait la jeune athlète. «Je ressens plus de confiance en géant que la saison dernière. C’est tout le travail réalisé à l’entraînement qui paie. Je rentre donc de Sölden avec un sentiment positif.»

Hors piste

LA PHRASe «ça me paraît étrange que la course soit annulée à 6h45 le matin en Autriche quand leur plus grande star (réd: Marcel Hirscher) est temporairement absente…» Ted Ligety n’a pas digéré l’annulation de la course et l’a fait savoir sur twitter. «Peut-être que le temps est horrible là-haut, mais quand le président de l’OSV (réd: Peter Schröcksnadel, président de la fédération autrichienne de ski) dit aux gens des jours à l’avance que ce sera annulé c’est que ça sent mauvais», a insisté le champion olympique en titre. Quelques heures plus tard, le skieur autrichien Manuel Feller a répondu sèchement à l’Américain. «J’ai toujours eu beaucoup de respect pour toi (Ted Ligety), mais ta maman ne t’a-t-elle pas appris à ne pas raconter de mensonges? Personne n’est responsable de l’annulation. Sais-tu comment j’appelle cela? Du mauvais esprit et c’est le pire mal dans la société actuelle.»


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top