11.10.2017, 17:04  

Une Vallonnière cuisine pour la télévision alémanique

Abonnés
chargement
Marlise Baur immortalisée au milieu des plants d’absinthe cultivés au Mont-de-Travers.

 11.10.2017, 17:04   Une Vallonnière cuisine pour la télévision alémanique

Val-de-Travers - La Vallonnière Marlise Baur participe à l’émission «SRF bi de Lüt». L’épisode tourné à Travers est diffusé ce vendredi.

Le Val-de-Travers sera à l’honneur demain soir sur la télévision alémanique. L’une de ses habitantes, Marlise Baur, y tiendra le rôle de l’hôte dans l’émission "SRF bi de Lüt - Landfrauenküche", l’équivalent alémanique du "Dîner à la ferme", un programme très suivi outre Sarine.

L’agricultrice du Mont-de-Travers participe cette saison à cette compétition amicale, aux côtés de six autres paysannes alémaniques. Sans jamais s’être inscrite: "La télévision s’est approchée de la présidence cantonale des paysannes. Ils cherchaient quelqu’un qui parle...

Le Val-de-Travers sera à l’honneur demain soir sur la télévision alémanique. L’une de ses habitantes, Marlise Baur, y tiendra le rôle de l’hôte dans l’émission "SRF bi de Lüt - Landfrauenküche", l’équivalent alémanique du "Dîner à la ferme", un programme très suivi outre Sarine.

L’agricultrice du Mont-de-Travers participe cette saison à cette compétition amicale, aux côtés de six autres paysannes alémaniques. Sans jamais s’être inscrite: "La télévision s’est approchée de la présidence cantonale des paysannes. Ils cherchaient quelqu’un qui parle couramment allemand, tout comme sa famille", indique Marlise Baur. Si ce premier critère a déjà limité les recherches, le fait que ladite famille cultive 25 ares de plants de grande et petite absinthe, de mélisse et de menthe poivrée a fait mouche. "ça les intéressait pas mal!"

Sept week-ends de tournage

Diffusée depuis maintenant deux semaines – vendredi, l’épisode de Travers est agendé à 20h05 sur SRF1 –, l’émission a été tournée entre août et septembre. "Sept week-end de suite, c’était un peu difficile. Heureusement qu’on avait un ouvrier et une apprentie à la ferme", remarque la Vallonnière, qui ne regrette pourtant aucunement d’avoir participé. "J’ai appris beaucoup de choses et ces dames étaient très sympas." Et ce, même s’il a fallu parfois s’accrocher pour comprendre le dialecte de Nidwald.

L’épisode vallonnier tournera pas mal autour de l’absinthe – oui, elle sera glissée dans le menu, à côté d’un rôti neuchâtelois –, mais cela ne fait pas oublier à Marlise Baur que son exploitation tourne surtout grâce aux bovins et au lait vendu pour la production du gruyère.

La compétition va durer jusqu’au 11 novembre. Ce samedi soir-là, une émission en direct sacrera l’une des sept agricultrices. Pour l’heure, Marlise Baur ignore totalement son sort. Après la diffusion de deux épisodes, une seule remarque lui a pour l’instant été faite: son fils trouve qu’elle rigole tout le temps à l’écran.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top