14.11.2017, 00:01  

Fronde générale contre le projet d’économies du canton

Abonnés
chargement

 14.11.2017, 00:01   Fronde générale contre le projet d’économies du canton

Par réd - ats

COMMUNES BERNOISES - Le plan d’austérité du Conseil exécutif prévu pour 2018 est contesté sous sa forme actuelle.

Les villes et les communes du canton de Berne ne veulent pas du plan d’austérité du gouvernement sous sa forme actuelle. Elles déplorent n’avoir pas été consultées lors de l’élaboration du plan d’allégement 2018 (PA 2018) et rejettent le transfert de charges du canton.

Ce programme d’austérité doit permettre au canton d’économiser jusqu’à 185 ...

Les villes et les communes du canton de Berne ne veulent pas du plan d’austérité du gouvernement sous sa forme actuelle. Elles déplorent n’avoir pas été consultées lors de l’élaboration du plan d’allégement 2018 (PA 2018) et rejettent le transfert de charges du canton.

Ce programme d’austérité doit permettre au canton d’économiser jusqu’à 185 millions de francs par an d’ici 2021. Plusieurs des 150 mesures envisagées se traduisent par un report de charges sur les communes, sans compensation financière correspondante.

Péréquation pas respectée

Les villes de Berne, de Bienne et de Berthoud ainsi que les communes de Saint-Imier, de Valbirse et de Wynigen estiment que le projet qui sera soumis fin novembre au Grand Conseil viole donc les principes du système de péréquation financière et de compensation des charges.

Coûts supplémentaires

Lors d’une conférence de presse, ces six communes ont affirmé lundi que le PA 2018 manque de clarté quant aux incidences qu’il aurait sur elles. Autre grief, ce plan d’austérité ne prend pas en compte les effets du précédent programme d’allégement, EOS 2014.

Ce programme englobe certaines mesures qui péjorent la qualité et le volume de prestations en faveur de la population. Pour les communes, cela signifie qu’elles doivent s’accommoder de cette réduction des services ou qu’elles doivent assumer les coûts supplémentaires.

Le PA 2018 prévoit des coupes dans les transports scolaires et dans l’aide et soins à domicile (ASAD). «Nous ne sommes pas disposés à supporter les conséquences de décisions politiques qui auront de graves incidences pour notre population», a déclaré la directrice des finances de Bienne, la PLR Silvia Steidle.

Appel aux députés

Pour les responsables de ces communes, le PA 2018 est déséquilibré et nuit au développement durable du canton de Berne. Le Conseil du Jura bernois, la Conférence des maires du Jura bernois, de Bienne et d’Evilard et l’Association des communes bernoises ont déjà demandé au Grand Conseil qu’il remanie ce programme.

Les mesures d’économies doivent aussi permettre de compenser le manque à gagner lié à la mise en œuvre de la réforme fiscale des entreprises qui prévoit une baisse du taux d’impôts sur le bénéfice. Pour les communes, il faut reporter ce projet bernois en attendant celui de la Confédération. réd - ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top