15.11.2017, 00:01  

Deux perquisitions en un jour

Abonnés
chargement

 15.11.2017, 00:01   Deux perquisitions en un jour

Par ats

La police fédérale belge a procédé, hier, à une perquisition à Bruxelles dans une filiale du cimentier franco-suisse LafargeHolcim. Le groupe est soupçonné d’avoir indirectement financé des groupes djihadistes en Syrie, dont l’organisation Etat islamique. Cette perquisition, menée dans le cadre d’une équipe d’enquête franco-belge, a eu lieu parallèlement à des perquisitions mardi à Paris, au siège de...

La police fédérale belge a procédé, hier, à une perquisition à Bruxelles dans une filiale du cimentier franco-suisse LafargeHolcim. Le groupe est soupçonné d’avoir indirectement financé des groupes djihadistes en Syrie, dont l’organisation Etat islamique. Cette perquisition, menée dans le cadre d’une équipe d’enquête franco-belge, a eu lieu parallèlement à des perquisitions mardi à Paris, au siège de LafargeHolcim.

Dans un communiqué, le parquet fédéral belge indique qu’«un juge d’instruction spécialisé en matière de Terrorisme a fait procéder, ce matin (réd: hier matin), à l’exécution par la police judiciaire fédérale d’une perquisition à Bruxelles, simultanément à d’autres perquisitions effectuées en France».

Le parquet ne cite pas le nom du groupe LafargeHolcim. Il se contente d’évoquer «une équipe commune d’enquête franco-belge, constituée pour enquêter sur des soupçons de financement d’un groupe terroriste par une multinationale française». Mais une source proche du dossier a précisé qu’il s’agissait bien du cimentier. ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top